Eros-Thanatos Bibliothèque de littérature érotique : histoires, textes, récits et confessions érotiques

Accueil > Mots-clés > Définition > Fessée

Navigation



Fessée

Articles « Fesse », « Fessée », « Fesser », « Fesseur » et « Fessier » du Dictionnaire national ou Dictionnaire universel de la langue française, par M. Bescherelle aîné, t. I (4e édition), Éd. Garnier Frères, Paris, 1856, p. 1246.


FESSE. s. f. (du lat. fissus, fendu, parce que ces parties sont séparées par une fente profonde). Anat. Chacune des deux éminences arrondies qui forment le derrière de l’homme. Se dit aussi du singe et du cheval. Les fesses sont formées par la peau et une épaisse couche de tissu cellulaire qui recouvre les trois muscles fessiers. (Renauld.)
- Art culin. et bouch. La fesse du boeuf se nomme cimier, celle du mouton gigot, celle du porc jambon.
- Mar. Les parties de l’arrière d’un bâtiment qui s’arrondissent plus on moins en s’élevant au-dessus de la flottaison.
- Prov. fig. et pop. N’y aller que d’une fesse. Agir mollement dans une affaire. || Avoir chaud aux fesses. Être saisi d’une grande peur. || Se battre les fesses d’une chose. S’en moquer.

FESSE-CAHIER. s. m. Fam. Expression de dédain pour désigner celui qui gagne sa vie à faire des rôles d’écriture. || Pl., des fesse-cahiers.

FESSE-CHAMBRIÈRE. s. m. Homme qui est amoureux des servantes. || Pl., des fesse-chambrières.

FESSÉ, ÉE. part. pass. du v. Fesser. S’empl. adjectiv. Écolier fessé.

FESSÉE. s. f. Action de fesser ; coups donnés sur les fesses. Fam.
- Prov. et pop. Pour une bonne fessée, le derrière ne tombe pas. On peut eu être quitte pour une mercuriale, pour des reproches.

FESSE-MAILLE. s. m. Un avare, un vilain, un ladre, un homme qui se ferait fesser pour une maille. || PL., des fesse-maille. Il est popul.

FESSE-MATTHIEU. s. m. Fam. Homme ladre, avare, usurier ; homme qui prête sur gages. Sobriquet peu courtois, dérive de face de Matthieu. Avant sa conversion, St Matthieu était publicain et sans doute usurier. On prétend reconnaître à la face les prêteurs à la petite semaine : de là la locution de face de St Matthieu ou de Matthieu, pour designer un usurier ; puis, par corruption, ou plutôt par insulte, on a dit fesse de Matthieu ou fesse-Matthieu.

Vous avez, dit-on, même acquis en plus d’un lieu
Le titre d’usurier et de fesse-matthieu. (Regnard.)

FESSE-PINTE. s. m. Un ivrogne, un intrépide buveur, un homme qui a bientôt fait, dépêché ou vidé sa pinte. || Pl., des fesse-pinte. Il est popul.

FESSER. v. a. 1re conj. Donner le fouet ; frapper les fesses avec la main ou les verges. Il se ferait fesser pour un liard.

Car enfin en vrai ladre il a toujours vécu ;
Il se ferait fesser pour moins d’un quart d’écu. (Mol.)
Je sais que pour un sou, dune ardeur héroïque,
Vous vous feriez fesser dans la place publique. (Regnard.)

- Fig. et fam. Fesser le vin. En boire beaucoup sans danger.
- Fesser le cahier. Faire beaucoup de rôles d’écriture ; l’écrire rapidement, le grossoyer.
- Techn. Dans les fabriques d’épingles, Battre un paquet de fils de laiton, à force de bras, sur un billot, en le tenant d’un côté, et tournant de l’autre à mesure qu’on le frappe.

FESSEUR, EUSE. s. Celui ou celle qui fesse, qui fouette, qui aime à fouetter. Fam.
- Techn. Ouvrier qui tourne les têtes d’épingles, qui les rogne et qui les coupe.
- Fam. C’est une mère fesseuse. Qui fouette fort et souvent.

FESSIER, ÈRE. adj. Anat. Qui appartient, qui a rapport aux fesses. Veine fessière. || Muscles fessiers. Ils sont au nombre de trois : le muscle grand fessier, qui est placé à la partie postérieure du bassin, et à la partie supérieure et postérieure de la cuisse. Le muscle moyen fessier, qui est situé en partie au-dessous du premier. Le muscle petit fessier, situé au-dessous du précédent qui se fixe en bas au grand trochanter. || Artère fessière. L’une des branches de l’hypogastrique ; elle sort du bassin et se divise à sa partie postérieure en deux branches, l’une superficielle, l’autre profonde.

FESSIER. s. m. Anat. Les deux parties charnues qui composent le derrière de l’homme ; les fesses. Un gros fessier. Il est très-fam.
- Se dit aussi pour Muscle fessier. Le grand fessier. Le petit fessier.


  • Lire sur Eros-Thanatos

0 | 40

 RSS 2.0 | Mode texte | Plan du site | Notice légale | Contact
Psychanalyse Paris | Psychanalyste Paris | Annuaire Psychanalystes Paris | Annuaire Psychanalyste Paris | Blogs Psychanalyse Paris