Eros-Thanatos Bibliothèque de littérature érotique : histoires, textes, récits et confessions érotiques

Accueil > Textes érotiques > La Messaline moderne

Navigation



La Messaline moderne

Dernier ajout – vendredi 12 décembre 2008.

Mots-clés : |

Texte érotique anonyme, Orgie soldatesque ou La Messaline moderne, Au Champ de Mars [Éd. A. Brancart], Paris, [Amsterdam], 1893.



  • La Messaline moderne

    Baiser la mère et la fille

    Orgie soldatesque (5)

    « À ce moment j’étais tout à fait remise de mon spasme nerveux. En présence de l’impatience bien justifiée des derniers, je crus devoir intervenir.
    - Mes bons amis, leur dis-je, patientez encore un peu, je vous en prie, et si votre désir est par trop pressant, alors baisez maman, en attendant que je vous reçoive comme les autres. D’ailleurs cela lui est bien dû à la pauvre chère femme, pour les complaisances qu’elle nous apporte, à vous comme à moi.
    Et m’adressant à ma mère j’ajoutai :
    - Maman, déshabille-toi, on va te faire ça aussi, va, tu l’as bien gagné.
    - Alors, dépêche-toi, la mère, dit l’un des soldats, je vais te le mettre sur une chaise pour commencer ; je baiserai ta fille ensuite.
    Ma chère mère ne se fit pas prier : en deux temps elle était toute nue et vint se mettre à cheval sur le soldat et s’embrocha vivement, puis elle manœuvra tant et si bien qu’en une minute elle avait déjà provoqué une décharge.
    - Je veux vous prouver que moi aussi, dit-elle, je sais faire jouir un homme.
    Bien faite du corps et d’une figure assez avenante ma mère, quoique chargée de trente-six printemps, constituait encore un morceau très appétissant ; de plus, elle était chaude et lubrique, qualité qu’elle m’a transmise en me donnant le jour, ainsi que je viens de le faire voir. Aussi, les soldats qui jusqu’alors l’avaient négligée en ma faveur se reportèrent-ils vers elle.
    Un autre la reprit aussitôt et l’enfila comme le premier, assis sur une chaise en renversant en arrière le dossier.
    - L’idée, dit-il, de baiser la mère et la fille l’une devant l’autre me plaît beaucoup et m’excite fort, cela me fait bander ferme. » (La Messaline moderne).


 RSS 2.0 | Mode texte | Plan du site | Notice légale | Contact
Psychanalyse Paris | Psychanalyste Paris | Annuaire Psychanalystes Paris | Annuaire Psychanalyste Paris | Blogs Psychanalyse Paris