Eros-Thanatos Bibliothèque de littérature érotique : histoires, textes, récits et confessions érotiques

Accueil > Romans érotiques > L’Anti-Justine > Histoire des phénix dénichés

Navigation



Les Délices de l’Amour

Histoire des phénix dénichés

L’Anti-Justine (chapitre XLVIII)



Auteur :

Nicolas Edme Restif de La Bretonne, L’Anti-Justine ou Les Délices de l’Amour, Au Palais Royal chez feue la Veuve Girouard, Paris, 1798.


Chapitre XLVIII
Histoire des phénix dénichés.

Je vais (dis-je en m’essuyant la bouche, et baisant les tétons de mon active fouteuse) vous conter comment j’ai dépucelé Victoire-Beauxtalons ; Virginie-Moteblonde ; Rosalie-Con-Rose, ainsi que Suzonète, sa soeur cadette ; Manon-Aurore-Sourismignard ; Léonor-Robé, femme de Margâne le parfumeur ; la seconde et la troisième Consfriands, Saccadine et Voixflûtée.

La première fois que je vis la voluptueuse Beauxtalons, elle était en déshabillé brun, bas fins de coton, souliers de maroquin noir ; talons plus hauts que ceux de Conquette. Elle me donna des désirs violents ; je la suivis ; c’était le soir. Elle entra dans l’allée à côté de la boutique de sa mère. L’escalier était obscur. J’étais sur ses talons. Elle ouvrit le premier, dont les volets étaient fermés. Nuit profonde. J’étais entré avec elle.

- Ah ! c’est vous, Monsieur Copahü, dit-elle en m’entendant respirer…

Je lui mis la main sous la jupe.

- Oh ! voilà toujours comme vous faites !… Laissons donc les volets fermés.

Je cherchais un lit. Elle y recula. Je l’y renversai.

- Mon dieu ! allez, que vous êtes terrible !

Et elle s’arrangeait néanmoins commodément pour tous deux. J’insère. Elle riposte, en disant :

- Il faut bien faire comme ça, sans quoi vous dites qu’on ne vous aime pas.

La jouissance fut délicieuse, quoique simple et sans accessoires. Mais Victoire était si belle, et je l’avais tant désirée !… Je voulais sortir sans être connu. On frappa. Je suivis ma monture effrayée qui courait ouvrir, quoique je la retinsse. en disant :

- C’est ma mère, ou ma soeur. Restez ou sortez, comme il vous conviendra ?

- Je sors.

Elle

[ici s’arrête le volume imprimé]

P.-S.

Texte établi par EROS-THANATOS d’après le roman érotique de Nicolas Edme Restif de La Bretonne, L’Anti-Justine ou Les Délices de l’Amour, Au Palais Royal chez feue la Veuve Girouard, Paris, 1798.



 RSS 2.0 | Mode texte | Plan du site | Notice légale | Contact
Psychanalyse Paris | Psychanalyste Paris | Annuaire Psychanalystes Paris | Annuaire Psychanalyste Paris | Blogs Psychanalyse Paris