La boue d'Eros

Publier ici vos propres fantasmes et fictions érotiques : histoires et nouvelles érotiques.

Modérateur: Ingrid

La boue d'Eros

Message par aristoffe » Mer 27 Mai 2009 17:38

Que m’importe autre que le foutre?
Foutre brûlant qui coule en moi, entre mes seins ou sous mes aisselles, comme les larmes ou la sueur.

Que l’on me foute en cul, en con, en bouche ou entre mes miches, qu’importe, la révérence du grotesque m’emporte et mes tristesses attirent le mépris.

Je suis la mauvaise, la courtisane des lépreux, la Putain des grands boulevards. Le foutre est mon pain, la soie, la dentelle et le satin ma misère.

Danse les sabots et fouette la queue, l’important c’est la décharge!

Je déborde de foutre, vomissure des débiles, excrément de l’humanité.

Foutre en CON
Foutre en CUL
Foutre en BOUCHE
Foutre en l’AIR
Foutre par TERRE

Mes liqueurs de rose et mes sueurs de courtisane ont depuis longtemps quitté mon corps. Princesse humiliée, je suis sale et merdeuse, Je sens le foutre, la gousse, le caca, la putain, la guimauve, le baume, l’homme, la gouine, le cuir du fouet, le foetus raté, le sang, la queue, le jus de chat, le poil de Méphisto, le caoutchouc du godemiché, les suppositoires, la vaseline, la vieille peau, la cire, le fond du bidet, le rouge à lèvres, la serviette à cul, le tampax, la menstruation de baleine, l’amidon, le musc, le parfum tourné à la sueur, le désinfectant, le latex, le cellophane, la capte tutti frutti, la bave, l’alcool et la fumée, les chiottes de bordel, les maladies honteuses mais pas contagieuse, le talon de mes bottes, le nylon de mes jarretelles, la culotte pisseuse, la perte blanche, le fard qui coule, le sel de mes larmes, la chienne abandonnée, le cadavre ruiné, l’autruche, la merde de poule, l’huître de Vénus, l’huile d’amande douce, le pue, la gangrènes et les pleurs de mes plaies à jamais ouvertes.

Encule-moi Hercule, étale-toi dans les boues d’Eros!
Baise-moi, éjacule au fond de ma gorge, arôme de Syphilis, que je n’en perde pas une goutte. Fond de bouteille, je célèbre la noce.

Embrasse mes seins, colle z’y ta langue, tes lèvres rugueuses, qu’ils bandent dans ta bouche, qu’ils saignent sous tes ongles, clous de ma croix, mais par dessus tout donne moi ta bite, ta pine, ton majestueux gland, ton phallus solaire, ton éruption de Pompeï, je te garanti la décharge.

Foutre à flots, remonte sur le pont, écumes du Niagara, laisse couler tes larmes, maudit ta mère, ne regarde plus les belles, oublie tes maîtresses, abandonne tes parades, ne pense plus à l’amour, esclave de Venus, puceau d’Aphrodite.

Laisse toi emporter par mes vagues, par le vent et le vertige de mes orifices, par le chant de mes caresses et les cris de mes morsures, laisse toi marquer par ma boue, ce soir, à la lune qui monte, à la fleur qui s’ouvre, c’est moi qui t’aime.
Avatar de l’utilisateur
aristoffe
 
Message(s) : 58
Inscription : Sam 14 Fév 2009 13:12
Localisation : Entre le Jura et les Alpes

Re: La boue d'Eros

Message par Frida » Jeu 4 Juin 2009 10:33

Votre meilleur écrit, jusqu'à présent
F.
Avatar de l’utilisateur
Frida
 
Message(s) : 40
Inscription : Mer 22 Oct 2008 19:47
Localisation : Mediterranée

Re: La boue d'Eros

Message par aristoffe » Ven 5 Juin 2009 06:39

l'offrande de vos mots de reconnaissance vient caresser mes passions. Merci
Avatar de l’utilisateur
aristoffe
 
Message(s) : 58
Inscription : Sam 14 Fév 2009 13:12
Localisation : Entre le Jura et les Alpes


Retour vers Histoires et nouvelles érotiques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron