Nous, dans son cabinet

Publier ici vos propres fantasmes et fictions érotiques : histoires et nouvelles érotiques.

Modérateur: Ingrid

Re: Nous, dans son cabinet

Message par Ingrid » Mer 11 Juin 2008 09:53

Porneros a écrit :
Appelle-moi par mon prénom, y'a pas de problème ! ;)

Prends le temps mais tu sais, l'écriture peut aussi être un "défouloir"... Ca ne t'engage en rien...



Bonjour Aurélien

Je me sens malgré tout engagée, car d’une part je parle en mon nom, et aussi tout ça c’est mon intimité. Même s’il y a une part de fantasme dans ce que j’écris (ça reste mon intimité, et ce sont aussi mes désirs), c’est appuyé pour certains de mes écrits sur des faits réels.
Pour moi, la limite n’est pas toujours très claire, d’où le fait qu’en permanence je me sens passer d’un côté et de l’autre, car d’un côté je commence à m’étaler et je me vois faire, et de l’autre j’ai du mal à aller plus loin (et pas loi, comme j’avais écrit, mais je viens de corriger), l’angoisse d’aller justement trop loin et de ne pas pourvoir me retenir.

Amitiés :)
Ingrid
Avatar de l’utilisateur
Ingrid
 
Message(s) : 67
Inscription : Sam 12 Avr 2008 20:24
Localisation : Sartrouville (78)

Re: Nous, dans son cabinet

Message par Porneros » Mer 11 Juin 2008 13:06

Ingrid a écrit :
Porneros a écrit :
Appelle-moi par mon prénom, y'a pas de problème ! ;)

Prends le temps mais tu sais, l'écriture peut aussi être un "défouloir"... Ca ne t'engage en rien...



Bonjour Aurélien

Je me sens malgré tout engagée, car d’une part je parle en mon nom, et aussi tout ça c’est mon intimité. Même s’il y a une part de fantasme dans ce que j’écris (ça reste mon intimité, et ce sont aussi mes désirs), c’est appuyé pour certains de mes écrits sur des faits réels.
Pour moi, la limite n’est pas toujours très claire, d’où le fait qu’en permanence je me sens passer d’un côté et de l’autre, car d’un côté je commence à m’étaler et je me vois faire, et de l’autre j’ai du mal à aller plus loin (et pas loi, comme j’avais écrit, mais je viens de corriger), l’angoisse d’aller justement trop loin et de ne pas pourvoir me retenir.

Amitiés :)
Ingrid


Est-ce vraiment un danger de se perdre dans l'écriture ? Dis-toi que même si tu as l'impression de coller à ton intimité, cela fait quand même fiction... Tu crées malgré tout un Autre espace... Tu as l'impression que c'est le fond de toi, mais au fond, cet espace t'echappes, et c'est peut-être ça qui te fait peur... Ecrit, relis-toi, réécrit, etc. Tu finiras par laisser des marques profondes, angoissantes peut-être, mais... importantes.
Porneros
 
Message(s) : 53
Inscription : Sam 12 Avr 2008 15:36

Re: Nous, dans son cabinet

Message par Fer » Mar 8 Juil 2008 08:07

Mais, Ingrid, pourquoi veux-tu te retenir? Et que veut dire cette angoisse d'aller trop loin?
Trop loin pour qui? pour quoi? Pour ton assise morale? Tu crains des fissures dans cette assise? Ou trop loin vers d'inconnues mouvances psychologiques? Dans ce cas, va vers ces mouvances, peut-être pas d'un bond, mais doucement, onctueusement je dirais même. Ca peut faire peur, ça peut faire mal, mais c'est bon...
Alors, ne te retiens pas. Pour se limiter à l'écriture, se retenir en ce domaine, c'est mal barré...
Car alors l'écriture sert à quoi? Comment atteindre à ce qu'il y a de plus vrai et de plus profond en soi? Comment s'éclairer grâce à elle? Comment sortir de l'enfer?... Il n'est pas question de rêver à une littérature punching-ball, exutoire de tout et de n'importe quoi. Il est question d'essayer de comprendre, de voir clair, d'avancer.
L'écriture est devant soi.

Je me suis un peu égaré peut-être... Tu m'excuseras Ingrid, mais c'est la nuit, ou plutôt la nuit blanche...
Fer
 
Message(s) : 31
Inscription : Mar 8 Juil 2008 05:18
Localisation : Bruxelles

Re: Nous, dans son cabinet

Message par acmao » Mer 24 Sep 2008 08:31

Ingrid est-fréquente-t-elle encore le forum ?
Je voulais juste l'inciter à mon tour à poursuivre son histoire "derrière le rideau". Le rideau est aussi celui du net. Non, nous n'entrerons pas dans ton intimité mais, si tout se passe bien, dans la nôtre - voilà la magie de l'écriture ! Quant à la pornographie. Il est certain que tout éroisme tend à la pornographie. Si le porno se distingue par la crudité, le caractère explicite, etc. L'érotisme ne peut atteindre que le temps de la séduction et celui des prémices. Mais il est vrai qu'écrire à partir de sa sexualité et / ou de ses fantasmes est une véritable épreuve. Voilà qui justifie bien l'existence de ce forum !
acmao
 
Message(s) : 51
Inscription : Jeu 18 Sep 2008 17:06

Re: Nous, dans son cabinet

Message par eros-thanatos » Mer 24 Sep 2008 08:36

acmao a écrit :Quant à la pornographie. Il est certain que tout éroisme tend à la pornographie. Si le porno se distingue par la crudité, le caractère explicite, etc. L'érotisme ne peut atteindre que le temps de la séduction et celui des prémices.


Ouais !… À ce propos, quelqu'un (enfin quelqu'une) a posté hier ce lien sur un autre forum : http://fr.youtube.com/watch?v=dHjbCgx461o

Il est également pertinent ici ;)
Avatar de l’utilisateur
eros-thanatos
Administrateur du site
 
Message(s) : 87
Inscription : Ven 14 Mars 2008 09:15
Localisation : Paris

Re: Nous, dans son cabinet

Message par Ingrid » Mer 24 Sep 2008 09:48

Bonjour Acmao

Oui, je suis toujours là, pas de souci ;) , et je passe tous les jours, sauf imprévu.
J’ai également lu votre récit érotique :oops:
Bienvenu à vous.

Je vois que vous n’êtes pas le seul à vouloir que je poursuive.
Il va falloir que je réfléchisse à une suite, si j’y arrive :oops:

Amitiés, Ingrid
Avatar de l’utilisateur
Ingrid
 
Message(s) : 67
Inscription : Sam 12 Avr 2008 20:24
Localisation : Sartrouville (78)

Re: Nous, dans son cabinet

Message par eros-thanatos » Mer 24 Sep 2008 10:23

Coucou Ingrid ! Ça me fait plaisirs, ça fait une paye que l'on n'a pas pris un petit café non ? ;)

Ingrid a écrit :Il va falloir que je réfléchisse à une suite, si j’y arrive :oops:


Mais oui, je te fais confiance ! :D
Avatar de l’utilisateur
eros-thanatos
Administrateur du site
 
Message(s) : 87
Inscription : Ven 14 Mars 2008 09:15
Localisation : Paris

Re: Nous, dans son cabinet

Message par Ingrid » Sam 11 Oct 2008 20:36

Suite :oops:


Je continuais à caresser ses seins, puis le reste de son corps.
Ma main descendit doucement. Je voulais l’entendre elle jouir, tout comme je l’avais entendue derrière le rideau, quand il l’avait faite jouir.
Je ne pouvais pas me séparer de son corps.

Je me suis glissée, nue, entre leurs deux corps nus aussi, entre elle et lui.
Je voulais qu’il me fasse ça comme à elle, le sentir dans moi.


Ingrid
Avatar de l’utilisateur
Ingrid
 
Message(s) : 67
Inscription : Sam 12 Avr 2008 20:24
Localisation : Sartrouville (78)

Re: Nous, dans son cabinet

Message par eros-thanatos » Jeu 16 Oct 2008 10:54

Ingrid a écrit :Je voulais qu’il me fasse ça comme à elle.


Oui, c'est ça ! Excellent !
Avatar de l’utilisateur
eros-thanatos
Administrateur du site
 
Message(s) : 87
Inscription : Ven 14 Mars 2008 09:15
Localisation : Paris

Re: Nous, dans son cabinet

Message par Ingrid » Jeu 16 Oct 2008 23:21

Ben Christophe, ton message est dans le mien :oops:

Merci en tout cas.

Bisous
INgrid
Avatar de l’utilisateur
Ingrid
 
Message(s) : 67
Inscription : Sam 12 Avr 2008 20:24
Localisation : Sartrouville (78)

PrécédentSuivant

Retour vers Histoires et nouvelles érotiques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron