Pour commencer (c est dimanche ici aussi donc en douceur...)

Discussions libres autour du sadisme, du masochisme et de l'algolagnie dans la littérature érotique : plaisir, domination, douleur et humiliation.

Modérateur: agonie363

Pour commencer (c est dimanche ici aussi donc en douceur...)

Message par agonie363 » Dim 8 Juin 2008 09:35

Histoire de voir large dans un premier temps, (ce forum se veut naturellement ouvert d esprit en évitant les débats clichés et vulgarisations usuelles et stéréotypées.. mais pourquoi pas).Abordons donc ce vaste sujet...Que signifient pour vous ces termes de sado masochisme...vos premières images vous venant à l esprit , vos mots, vos songes, (ou vos questions..)
agonie363
 
Message(s) : 26
Inscription : Mar 3 Juin 2008 21:43

Re: Pour commencer (c est dimanche ici aussi donc en douceur...)

Message par Porneros » Lun 9 Juin 2008 17:59

agonie363 a écrit :Histoire de voir large dans un premier temps, (ce forum se veut naturellement ouvert d esprit en évitant les débats clichés et vulgarisations usuelles et stéréotypées.. mais pourquoi pas).Abordons donc ce vaste sujet...Que signifient pour vous ces termes de sado masochisme...vos premières images vous venant à l esprit , vos mots, vos songes, (ou vos questions..)


SM... Est-ce aime ? Est-ce haine ? SN : sciences naturelles... SM : sciences maternelles ?
Sadisme : Krafft-Ebing à prpos de Sade, à propos de l'amalgame A-a, des cris de douleurs comme commandement à la jouissance... Malentendu, fantasme d'un ça d'eau, ou plutôt un ça-dos, celui qui qui est prit à rebours, par le moi, névrotique peut-être...
Masochisme : le même KE, à propos de Sacher-Masoch, de son vivant qui plus est (devait pas être trop content, quoique...), vouloir être victime non forcément comme objet, mais plutôt comme jet, comme débord, comme offrande et donc comme nécessité -là est le pouvoir : devenir indispensable à l'autre !-, cri dont le sadique ne peut plus se passer...
SM : essaime ? Des signifiants engendrant de la d'hommination ou de la femmaîtrise, en tout cas jeu à deux, défi au tiers !
Porneros
 
Message(s) : 53
Inscription : Sam 12 Avr 2008 15:36

Re: Pour commencer (c est dimanche ici aussi donc en douceur...)

Message par Asaël » Dim 7 Sep 2008 11:53

Jeux de mots, jouer gros jeu, entrer en jeu, donner du jeu, double jeu d'entrée de jeu, jeu de clés.. Détailler du regard, toiser sans joindre le corporel. Les regards prémices du désir.
Acheminement naturel, la chair se joint à la rythmique. Se briser les dents sur les draps des fantasmes. Ne pas se resumer à une gamme de disciplines ou d'indisciplines.
Broyer les règles aux initiatives du corps, au-delà des frontières. Insuffler la fièvre des nuits bouillonnantes, coudre l'ardeur à sa nuque et doucement comprimer la boucle. La délicieuse odeur érotique qui se mêle, frénétique violence et douceur des origines. Les particules d'excitations déversées par gestes ardents.. Mettre à bout, bout à bout, venir à bout, être à bout de force.

Je me demandais s'il était judicieux d'apparenter le sadomasochisme aux déviantes pédophiles et nécrophiles (les trois étant inclus dans la paraphilie). L'existence de ses fantasmes/comportements est indéniable cependant les effets me semblent particulièrement opposables du fait que pour l'un le désir vient de chaque individu participant à l'élaboration du fantasme sexuel alors que pour les autres une atteinte à la pudeur et à la liberté de l'individu est indubitable. Par ailleurs la pédophilie étant considéré comme un trouble déviant ayant une forte connotation péjorative (crime, violeur, perversité et autres descriptifs défavorables) est-ce un procédé plus ou moins détourné d'inclure le sadomasochisme à une "maladie"?
Asaël
 
Message(s) : 5
Inscription : Jeu 21 Août 2008 15:14


Retour vers Sado-masochisme

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron